Précocité & Haut Potentiel Intellectuel

 Surdoué, Haut Potentiel Intellectuel, Haut Quotient Intellectuel, THQI, EIP, zèbre,

enfant précoce, philo-cognitif , atypique…

Avoir un Haut Potentiel Intellectuel, ça veut dire quoi ? 

Dans le domaine de la psychologie le terme généralement utilisé est Haut Potentiel Intellectuel (HPI) et Enfant Intellectuellement Précoce (EIP) pour les enfants.

Diverses hypothèses existent au sujet des personnes à haut potentiel, notamment concernant leurs caractéristiques émotionnelles, leurs difficultés relationnelles, leurs difficultés d’apprentissage, l'échec scolaire etc.

Or, il s’avère que les choses ne sont pas aussi simples et finalement aucun consensus n’existe actuellement. Il n’y a pas un type de personnes à haut potentiel et la « douance » intellectuelle n’aurait pas forcément de lien avec des spécificités émotionnelles, en tous les cas, ce lien n’a pu être démontré scientifiquement à ce jour. 

Ce qui définit le haut potentiel intellectuel officiellement, est, à ce jour, le fait d’obtenir un score de Quotient Intellectuel (QI) se situant dans la marge supérieure à un certain seuil. Ceci témoigne d’un fonctionnement intellectuel sur-efficient dans certains domaines de l’intelligence.

Comment évalue-t-on le Haut Potentiel ? 

Certaines personnes utilisent le terme de diagnostic, de dépistage : « Comment diagnostique-t-on le haut potentiel ? » Or, ces termes sont inadéquat car la haute potentialité intellectuelle ne concerne pas une pathologie, ni une déficience. 

Environ 2% de la population correspond à des personnes dites « à haut potentiel intellectuel ». Il s’agit d’un choix 

arbitraire : on a choisi de considérer que les 2% des personnes qui avaient les meilleures compétences au test de QI, dans un même groupe d’âge, seraient les personnes dites « à haut potentiel intellectuel ». Ce choix a été fait en symétrie des 2% des personnes obtenant les scores les plus faibles et qui définissent la déficience intellectuelle.

Il est important de comprendre que les bilans et tests de QI ne permettent pas d’évaluer les aptitudes émotionnelles, la créativité, ni une douance artistique particulière. Le Test de Quotient Intellectuel évalue uniquement l’efficience de certaines formes d’intelligence et de l’intelligence dite générale. On peut donc avoir une surdouance dans certains domaines de l’intelligence et avoir un Quotient Intellectuel qui se situe dans la norme.  

Quelles sont les spécificités des « HPI » ? 

Les personnes à haut potentiel intellectuel, qu’elles soient enfant ou adulte, ne peuvent être définies par des caractéristiques communes homogènes même si, par exemple, hypersensibilité et haute sensibilité sembleraient, selon certains psychologues, être plus fréquente chez ces personnes.

De même, tous les enfants précoces ne seront pas forcément en échec scolaire, ne présenteront pas forcément de difficultés d’apprentissage, ni de difficultés relationnelles. Certains enfants ou adultes « haut potentiel » n’ont jamais souffert de leur douance, et celle-ci a pour eux toujours été un « plus » ; leur haut potentiel émotionnel leur permettant au contraire de mieux gérer leur anxiété, et émotions négatives. Bien évidemment, les psychologues les connaissent peu car ils ne consultent pas puisque tout va bien pour eux !

Cela n’est malheureusement pas le cas de tous les enfants ni adultes à haut potentiel et certains sont en souffrance. Sachant que le développement psycho-affectif et le développement intellectuel sont éminemment liés et interagissent, la sur-efficience cognitive pourrait avoir un impact sur la sphère psycho-affective. En outre, le sentiment de décalage avec les autres, pourrait conduire à des difficultés d’adaptation sociale.

Par ailleurs, il existe de nombreux facteurs ayant un impact sur le bien-être, donc sur le développement émotionnel et intellectuel de l’enfant. En effet, on ne peut nier l’influence de l’entourage, de l’environnement socio-culturel, familial, de la qualité des relations entre les parents, la fratrie, à l’école avec les camarades de classe comme avec le maître d’école etc.

En résumé, il n’y a pas un profil type de personnes à Haut Potentiel Intellectuel ou de profil type d’enfants précoces, il y a des profils différents, hétérogènes, pluriels, singuliers, de hauts potentiels.

Accompagnement des Hauts Potentiels

Ce qui m’intéresse en tant que psychologue n’est pas le fait que l'individu (enfant, adolescent, ou adulte) soit ou ne soit pas une personne « à haut potentiel intellectuel », ni qu’elle ait obtenu tel ou tel score de QI. Ce qui m’intéresse c’est sa personnalité, sa sensibilité, sa dynamique relationnelle, ses difficultés personnelles et avant tout sa singularité

Je propose mon aide, dans le cadre de consultations de soutien ou de thérapie, voire également en développement personnel,  en fonction des besoins spécifiques de la personne, de ses ressources, aptitudes et difficultés, afin de l’aider au mieux à s'épanouir pour qu’il puisse grandir, advenir ou évoluer quel que soit son âge, le plus harmonieusement possible.