Hypersensibilité, Haute Sensibilité & Empathie

Hypersensible, ultra sensible, hyper empathique, empathe, hyperesthésique...

plage vagues sur rochers
fleur de pissenlit legere

Suis-je hypersensible ? Hyper-empathe ?

  • Vous présentez une hypersensibilité au niveau sensoriel concernant les sons, la lumière, les odeurs, le toucher ?

     ex : Il vous est très difficile de travailler dans un open-space, certains tissus sont insupportables, votre sommeil est              léger, le moindre bruit attire votre attention, vous sursautez facilement…

  • Vous êtes particulièrement sensibles à l’état émotionnel, la souffrance, ou la douleur physique des autres ?

  • Votre entourage vous considère souvent comme très, trop sensible ?

  • Vous vous percevez comme « extrêmement sensible » ?

  • Vous évitez de regarder les films violents et vous pleurez très souvent devant les films ?

  • Vous avez régulièrement besoin de moments de solitude, de tranquillité, loin de toute stimulation ?

  • Vous éprouvez un fort sentiment de décalage avec les autres, en marge, incompris ?

  • Vous vous trouvez beaucoup plus sensible que vos proches à la morale, l‘éthique, l’honnêteté, et la justice ?

  • Anticonformiste, il vous est difficile d’obéir aux règles si elles ne vous semblent pas logiques et justes ?

  • Vous vivez tout de manière très intense, vous ressentez plus fort, plus vite, TOUT est PLUS ?

  • Vous vivez des hauts, très hauts et des bas, très bas ?

  • Vous vivez des variations émotionnelles rapides et intenses ?

  • Vos émotions sont « à  fleur de peau » ?

Si vous vous sentez proches des précédentes affirmations, peut-être êtes-vous une personne hypersensible ou hyper-empathique.

Origine des notions de sensibilité « hyper »

Tout comme dans le domaine du haut potentiel intellectuel et de la « douance », de nombreux termes existent concernant la sensibilité « hyper » : haut potentiel émotionnel, hypersensible, ultrasensible, hyper-empathique, empathe, hyper réactivité, haute sensibilité, hyperstimulabilité.

Ces différents termes ne renvoient pas exactement à la même chose mais sont néanmoins très proches et renvoient à une sensibilité émotionnelle et/ou sensorielle supérieure à la moyenne.

Dès 1913, le psychiatre Carl Gustav Jung parlait de sensibilité innée, caractéristique enrichissante et source de créativité.

 

Le neuropsychiatre Boris Cyrulnik utilise le terme de douillet affectif. La douilletterie affective serait à la fois biologique et psychologique.

Haute Sensibilité 

C’est à la psychologue américaine Elaine Aron, qui a fait des recherches sur la haute sensibilité (ou hypersensibilité) dans les années 1990, que l’on doit le terme de « personne hautement sensible » : Highly Sensitive Person, en 1996. Les HSP représenteraient entre 10 et 35 % de la population.

Il ne s’agit pas d’un trouble mais d’une caractéristique concernant l’intensité de l’émotion ressentie et de la réactivité par les personnes concernées. Il y aurait donc une différence en termes de qualité et d’intensité émotionnelle et/ou sensorielle.

Cette caractéristique serait innée et d’origine biologique : le système nerveux réagirait plus fortement à toute stimulation.

Elaine Aron pour décrire cette spécificité a créé l’acronyme D0ES :

    D  : Depth of processing (Traitement de l’information en profondeur)

    0  : 0verstimulation  (Surstimulation)

    E  : Emotional responsivity/Empathy (Empathie/Réceptivité émotionnelle)

    S  : Sensitive to subtleties (Sensibilité aux subtilités)

Selon Elaine Aron pour parler de Haute sensibilité, il est nécessaire que la personne ait les 4 caractéristiques D,O, E et S.

Hyper-Empathie 

En 2017, la psychiatre américaine Judith Orloff a défini les hyper-empathiques. Ils représenteraient environ 20% de la population et auraient un système nerveux sur-réactif.

L’hyper-empathe a une très grande facilité à comprendre les émotions des autres, à ne faire qu’un avec lui mais de fait manque de distance et de recul. Manquant de filtres pour se protéger, l'hyper-empathe s’expose à une surcharge émotionnelle et sensorielle pouvant induire une fragilité émotionnelle et expliquant son besoin de tranquillité, de silence, de calme et parfois d'isolement, voire de repli.

Ils y aurait 3 catégories d’hyper-empathes :

  • Les « kinesthésiques » : hypersensibles à l'énergie, aux douleurs et symptômes physiques des autres

  • Les « émotionnels » : les « éponges émotionnelles » hypersensibles aux émotions des autres

  • Les « intuitifs » : personnes qui ont des expériences de rêves prémonitoires, des intuitions...

Hypersensibles, hyper-empathes etc. 

La distinction entre hypersensible, hautement sensible et hyper-empathe est très légère et subtile, de nombreuses caractéristiques se recoupent : hypersensibilité sensorielle, empathie, grande émotivité, besoin de solitude, de se ressourcer dans la nature et les lieux paisibles.

La haute sensibilité ou l’hyper-empathie ne sont pas des troubles, ni des maladies, néanmoins elles peuvent induire chez certains une souffrance, une faible estime d’eux même, un sentiment de décalage et parfois des difficultés relationnelles et une fragilité émotionnelle.

Les recherches en neurosciences concernant l’hypersensibilité, la haute sensibilité ou l’hyper-empathie, n’ont pas conduit à un consensus, aussi la prudence reste de mise.

Hypersensibilité et Haut Potentiel Intellectuel

Beaucoup ne font pas la distinction entre l’hypersensibilité (haute sensibilité, hyper empathie…), l'intelligence émotionnelle et le haut potentiel intellectuel. Or, les diverses caractéristiques émotionnelles souvent attribuées au haut potentiel intellectuel semblent plutôt relever de la haute sensibilité ou de l’hyper-empathie.

Même si certains psychologues considèrent que l’hypersensibilité (émotionnelle et/ou sensorielle) est plus fréquente chez les personnes dites à « haut potentiel intellectuel », ces deux caractéristiques sont à distinguer. Toutes les personnes hypersensibles ou hyper-empathes ne sont pas des hauts potentiels intellectuels, et toute personne à haut potentiel intellectuel n’est pas forcément une personne hautement sensible ou hyper-empathe.

Accompagnements des Hypersensibles et Hyper-Empathes

J'accompagne les adolescents et adultes hypersensibles, hautement sensibles ou hyper-empathes pour les aider à s'épanouir harmonieusement, à trouver un équilibre et à évoluer avec toute la richesse de leur sensibilité et de leur émotivité.

 Je propose ainsi : 

Je reçois en cabinet en ville et je consulte également en ligne dans le cadre de Visio-Consult'