Difficultés d'Apprentissage chez l'Enfant

Les difficultés et troubles d’apprentissage touchent de nombreux enfants,

c’est l’une des premières causes de consultation en psychologie infantile.

Enfant chez la psychologue
groupe enfants qui dessinent

15 à 20% des enfants rencontrent des difficultés scolaires

  • Mais seuls 5 à 7% présentent un trouble spécifique des apprentissages

  • Le TDA/H, quant à lui, concernerait environ 2 % des enfants, en revanche il est souvent associé à d’autres troubles des apprentissages (troubles du langage oral, lecture, dyslexie…) et/ou troubles psycho-affectifs

 

Types de difficultés d'apprentissage

  • Difficultés globales

  • Retard dans les apprentissages

  • Difficultés de concentration

  • Difficultés d’attention

  • Difficultés de mémorisation

  • Manque de motivation, ennui

  • Enfant « dans la lune », rêveur

  • Difficultés au niveau d'apprentissage spécifique : langage oral, langage écrit, lecture, écriture, calcul

 

Origines des difficultés d'apprentissage

  • Déficience Intellectuelle

  • Retard de développement

  • Trouble du spectre Autistique (TSA)

  • Trouble du déficit attentionnel avec/sans hyperactivité (TDA/H)

  • Troubles spécifiques des apprentissages ( troubles « DYS ») / Troubles du Neuro-Développement (TND) 

    • Trouble d'apprentissage du langage oral (dysphasie)

    • Trouble d'apprentissage de l'écriture et la lecture (dyslexie, dysorthographie)

    • Trouble d'apprentissage du calcul (dyscalculie)

    • Trouble du développement de la coordination motrice et/ou visuo-spatiale (dyspraxie)

  • Trouble psycho-affectif (anxiété, dépression, phobie,…)

 

Les difficultés et troubles d’apprentissage sont à prendre en considération car ils peuvent avoir un impact important sur la scolarité de l’enfant, son estime de lui-même et son bien-être.

 

En revanche, il est important de relativiser, l’enfant est en cours de développement neuropsychologique, c'est la raison pour laquelle on préfère désormais plutôt parler de Troubles du Neuro-Developpement, plutôt que de troubles

« DYS ». Les difficultés rencontrées par l'enfant lors de ses apprentissages peuvent être ponctuelles. Le trouble « DYS » n'est pas une caractéristique biologique déterminée et déterminante. En effet, certains enfants ont un développement qui prend tout simplement plus de temps à se mettre en place, ce qui n’augure en rien de ses aptitudes ultérieures.

Albert Einstein était dyslexique et n’a commencé à parler qu’à l’âge de 3-4 ans !

 

Difficulté ou trouble des apprentissages, que faire ?

Il est important de ne pas confondre difficulté d'apprentissage, retard et trouble des apprentissages. C’est la raison pour laquelle il peut être opportun de faire une évaluation du fonctionnement cognitif de l’enfant pour y voir plus clair.

 

Les bilans peuvent être pertinents et parfois même nécessaires mais ils ne doivent pas être systématiques. Dans un premier temps, il est conseillé de pratiquer un bilan psychologique ou psychométrique (test de QI) et de n’envisager des bilans plus spécifiques (orthoptique, orthophonique, psychomoteur, neuropsychologique etc.) que si nécessaire, et, dans un second temps.

La tendance actuelle est au sur-diagnostic, au sur-dépistage, et au sur-test, ce qui n’est pas toujours dans l’intérêt de l’enfant.

 

En dehors de l’évaluation de l’enfant, des accompagnements peuvent aider l’enfant à mieux comprendre, appréhender et gérer ses difficultés.

De même, en ce qui concerne les troubles du comportement, les comportements d’opposition, un accompagnement des parents et certaines techniques de guidance parentale peuvent aider à l’amélioration de la situation.